Appel au don

 

« Une démocratie est le pouvoir du peuple.

Il ne doit donc pas y avoir d’écart entre la volonté générale et le pouvoir exercé ».

Ariane Bilheran, interview dans la revue Nexus, Juillet-Août 2016.

 

« N’imaginez pas que les lois les mieux combinées puissent faire d’un ignorant l’égal de l’homme habile, et rendre libre celui qui est esclave des préjugés. (…). Que le peuple sache distinguer la voix de la raison de celle de la corruption, et bientôt il verra tomber à ses pieds les chaînes d’or qu’elle lui avait préparées ; autrement lui-même y présentera ses mains égarées, et offrira, d’une voix soumise, de quoi payer les séducteurs qui les livrent à ses tyrans. C’est en répandant les lumières que, réduisant la corruption à une honteuse impuissance, vous ferez naître ces vertus publiques qui seules peuvent affermir et honorer le règne éternel d’une paisible liberté. »

Condorcet, Cinq mémoires sur l’instruction publique, 1791.

 

 

Chers tous, depuis des années je procède à des recherches, à des investigations, à des travaux intellectuels, pour que vous puissiez bénéficier en libre accès d'un savoir de haute qualité en psychopathologie et philosophie politique, tant par des articles, que par des interviews, des brèves, des conférences.

 

Mes travaux portent sur la psychologie du pouvoir, et la récupération de son pouvoir personnel pour chacun, et pour le peuple.

 

La seule façon de faire vivre une démocratie, et de faire renaître la nôtre (si tant est qu’elle ait un jour existé…), c’est de garantir l’indépendance de la connaissance, l’intégrité des chercheurs de vérité, et de pouvoir redonner l’instruction au peuple.

 

Je suis une intellectuelle qui aime le peuple, et qui aime le contact direct avec le peuple, et j'estime avoir des comptes à rendre sur la qualité et l’intégrité de mes recherches et de leurs transmissions, au peuple.

 

Je considère que la mission de l’intellectuel est d’instruire le peuple, pour qu’il récupère les clés de son pouvoir personnel, et s’affranchisse des oligarques qui le manipulent, le dupent, lui mentent et le spolient.

 

Tous les tyrans cherchent au contraire à abrutir le peuple, sous le divertissement et la propagande.

 

Il nous faut d’abord comprendre comment le pouvoir dévie, devient pathologique et soumet, et ensuite - et alors seulement - penser des stratégies de désaliénation et de libération, tant au niveau individuel que collectif.

 

Toutes ces recherches, et leurs diffusions, depuis des années, je les prends à ma charge intégralement, sans aucun financement extérieur ni salaire, parce que je désire d’une part conserver mon indépendance de toute institution (indépendance garante de mon intégrité et de ma liberté de parole), et d’autre part, parce que je suis absolument convaincue de la pertinence de comprendre comment fonctionne le pouvoir déviant, pour éviter les pièges de l’aliénation.

J’ai donc choisi une entière indépendance par rapport aux systèmes de recherche qui sont tous tributaires de financeurs auxquels ils doivent rendre des comptes…

Je n’ai jamais candidaté aux postes universitaires, en sachant que le prix à payer serait ma liberté de parole et de pensée.

 

Durant toutes ces années, il m’a fallu beaucoup d’abnégation, de force de caractère, et de courage, pour faire également face aux représailles de tous ceux qui ne veulent pas que les lignes bougent. J’ai subi beaucoup d’oppositions, d'envies, de calomnies, de méchancetés, et de harcèlements divers, y compris de mes « pairs ».

 

Vous êtes de plus en plus nombreux à consulter mes travaux, et c'est important.

Cela exige maintenant de renforcer mon infrastructure web, de le passer en bilingue français/espagnol, de mieux dimensionner la diffusion, de créer des supports plus adaptés, tant pour les newsletters, que pour les vidéos, les traductions, les sous-titrages etc. 

Je crois à la diffusion gracieuse et démocratique de la connaissance, mais avec votre soutien, elle pourrait se faire encore mieux, avec des moyens plus vastes et plus adaptés !

 

Vous êtes libre de contribuer par un don, quel qu’il soit, même minime, à la diffusion de mes articles, vidéos, traductions etc., si vous appréciez de pouvoir les consulter en libre accès, et si vous soutenez mon idéal de dévoilement des mécanismes paranoïaques et pervers.

Plus vous me soutiendrez, plus je pourrai continuer d’instruire le peuple sur les déviances du pouvoir, et permettre à chacun de se libérer par l’accès au savoir, et à la connaissance.

 

 

Je vous remercie d’avance pour votre générosité, votre reconnaissance et votre soutien, qui me permettront, j’en suis sûre, de garantir pleinement mon indépendance pour vous offrir des publications de qualité avec, pour idéal, plus de conscience pour tous, c'est-à-dire, plus de liberté, de justice et d'harmonie pour notre monde.

 
 

 

Ariane Bilheran, normalienne (Ulm), psychologue clinicienne, docteure en psychopathologie, écrivain.