Pétition Enfants En Danger

21/03/2015 16:38

Enfants en danger : demande de création d'un observatoire et d'un collège d'experts en urgence ! 

 

Pétition pour le ministère de la justice : 

 

De nombreux échanges entre professionnels – psychiatres, pédopsychiatres et psychologues – aguerris et formés aux problématiques de maltraitance et certaines associations de protection de l’enfance reconnues ont eu lieu au cours de ces derniers mois. Ils ont permis une réflexion sur les difficultés rencontrées en matière de protection de l’enfance et de l’adolescence ainsi que l’analyse de certains dossiers en cours, portant sur des situations de violences sexuelles, physiques et/ou psychologiques sur les enfants. 
Notre constat est que nombre de ces enfants demeureraient en grand danger en dépit des signalements effectués de manière répétée par des professionnels et malgré les décisions judiciaires rendues. 
La complexité de ces dossiers et les résistances rencontrées ont empêché d’assurer la protection effective de ces enfants. Pire, il arrive fréquemment que ceux-ci soient encore plus exposés à l’issue d’un signalement qu’ils ne l’étaient auparavant...

 

Pour lire la suite et signer la pétition : 

http://www.reppea.org/-propos

 

Au sujet du colloque du 10 avril 2015, qui se tiendra à Paris (Palais d'Iéna), et est également organisé par le REPPEA :

Maltraitances sexuelles, physiques et psychologiques sur les enfants : 

mécanismes de défense et effets de la perversion chez les professionnels

 

                                     
Au-delà des progrès constatés à la fin du XX ème siècle dans la protection de l’enfance, ce début de XXIème siècle est marqué par un retour sans précédent sur la valeur du témoignage d’un enfant victime de maltraitance. Les enfants maltraités loin d’être protégés se trouvent maintenus dans des environnements violents et sacrifiés sur la scène des dysfonctionnements à l’œuvre : diabolisés, traités de menteurs, de fabulateurs, d’enfants manipulés ou manipulateurs, ils n’ont, aujourd’hui, plus l’écoute et l’attention de ceux censés les protéger.  
Cette régression inédite peut-elle se comprendre au travers de la notion de perversion qui s'infiltre dans notre société pour décrédibiliser la parole des enfants et trouve appui dans l'existence de néo théories visant à nier tant le statut de victime de l'enfant que son statut de sujet?
Quelles sont ces idéologies simplistes et simplificatrices qui trouvent audience dans les institutions censées protéger les enfants et pourquoi? Quels référentiels pervertis agissent à notre insu dans ces situations de maltraitance? Quels sont les effets sur les professionnels des situations de maltraitance? Quelles sont les incidences sur leur pratique et leurs décisions des mécanismes de défense lorsqu’ils sont confrontés à des processus pervers ? Comment identifier les mouvements défensifs fréquents dans ces situations de maltraitance (dénis, contre transfert négatif avec rejet de l’enfant, identifications projectives, clivages, adhésion au discours conspirationnistes et paranoïaques...)?

L'objectif de ce colloque est de mieux comprendre les processus conduisant à de telles dérives pour aller plus loin que les simples constats de dysfonctionnements. Il s'agit d'aider les professionnels à comprendre les processus en jeu afin qu'ils puissent exercer réellement leur fonction dans le respect  des enfants et de leur statut psychologique spécifique et dont la protection est un gage incontournable de civilisation.